Un nid à part 3/3

Un nid à part bd Festival International de la bande dessinée d'Angoulême

Planches réalisées pour le Prix jeunes talents du Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême, la, la, la, on croise les doigts ! Et puis au pire, ça me fait de belles planches pour mon DNSEP.

Orlan

Il y a deux semaines, je l’ai rencontrée dans le TGV pour Paris. Elle était assise 2 sièges devant. Je portais un bonnet ramené du Canada qu’elle a regardé d’un air de dire “Putain elle a des cornes plus grandes que les miennes.”

Je ne sais pas si je préfère ses lunettes ou celles d’Eva Joli

Rencontre et sensualité

“Je t’ai vue ligne 12 le 10 novembre 2011. Tu es montée Rue du Bac et tu es descendue à Pigalle. Je devais descendre à Notre-Dame-de-Lorette mais quand j’ai croisé ton regard brun et profond, des jambes si longues et musclées, je suis resté. À un moment, je me suis dit que tu étais peut-être un homme, vue la largeur de tes épaules. Puis je me suis dit que peu importe. Si tu te reconnais, contacte ce journal, écris moi. Un admirateur secret.”

couple dans le métro ou pas

Les combines de tonton Philippe

Épisode 3, un peu malhonnête mais bon, je l’ai déjà dit et vous le savez : c’est la crise. Attention, ce conseil est illégal, il ne s’agit en aucun cas d’une incitation au vol. Nan je déconne, vous faites ce que vous voulez et vous me racontez après !

comment gagner un joli sac

“komen niké le system”

Voici ma deuxième astuce de gros rat des villes. D’autres sont à venir bientôt. Je crois que je vais en faire en recueil : “Les combines de tonton Philippe” ! Si vous avez des idées et même si vous en avez honte, les commentaires sont là pour ça. Digne de “C’est mon choix” (Ha quelle nostalgie, aujourd’hui “Tellement vrai” tente de retrouver ce niveau intellectuel incroyable mais n’y parvient pas), ces combines nous sortirons de la crise ! (ou pas)

J’instaure sur ce blog des moments philosophiques qui reviendront peut-être de temps en temps, si je me sens philosophe. Voici le moment philosophique du 16 novembre grâce à Hubert Bonisseur de la Bath.

hubert bonisseur de la bath : ha la jeunesse, tôt ou tard la vie se chargera de lui couper les cheveux